Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > QUI SOMMES-NOUS ? > Créateurs > BERNARD LOUVEL

BERNARD LOUVEL

"Dans les années 60, je faisais de la peinture sur toile en aplat. J’avais un copain qui a monté un petit atelier et j’ai profité de son atelier pour faire des sérigraphies en aplat. Je mettais des heures à faire un tableau en plusieurs couches avec un pinceau, mais avec la sérigraphie, je l’obtenais du premier coup.

Lors des deux premières années, en 71-72, c’était essentiellement de la sérigraphie abstraite, un peu géométrique. La référence que je peux donner est Palazuelo, un peintre portugais qui peint un peu dans le même style.

La rencontre avec le photographe Claude Py a déclenché mon retour vers la photographie. Il a eu besoin, pour une expo, d’inclure dans ses photos de la sérigraphie. Son projet s’appelait « 14 images pour une carte postale ». Il avait imaginé un voyage sur le port de Caen, avec un camarade qui, en fait, n’est pas venu. Donc il s’est baladé tout seul avec son appareil photo, et il a fait une série d’images.

Nous avons fait ce premier travail ensemble, et devant le succès de la chose on a réalisé plusieurs séries tout au long des années 70, sur des thèmes variés : le métro, le port de Cherbourg, la route, etc…

Je travaillais avec lui à partir de ses photos, mais progressivement, j’ai importé les miennes. Le mélange s’est fait comme ça.

Jusqu’en 1988, quand il est tombé malade. Il n’avait plus envie de travailler sur ce projet. Mais j’ai continué tout seul ce travail. Je suis parti de mes photos, mais en gardant la même esthétique.

Progressivement, je commençais à travailler sur le thème de la dégradation."

info portfolio

Partager


© SURFACE SANS CIBLE | Réalisé par PilotMotiv | WEBMAIL PRIVE | SPIP 3.0.17 [21515] | Squelette BeeSpip v.